Gender is a galaxy

Sous la bannière « Gender is a Galaxy », Helvetiarockt s’attache à rendre visible toute la diversité des genres. La première action de « Gender is a Galaxy » a eu lieu lors du festival m4music 2022, concrètement dans les toilettes du Schiffbau et de l’Exil. Le but est de sensibiliser le public à la diversité des genres et les toilettes publiques, en tant qu’espace utilisé quotidiennement, se prêtent parfaitement à cette démarche : toutes les personnes ne peuvent pas choisir librement dans quels sanitaires entrer, toutes ne s’y sentent pas en sécurité et toutes ne trouvent pas non plus l’infrastructure dont elles ont besoin.

Des toilettes binaires sont source de discrimination

Les toilettes binaires établissent une distinction entre hommes et femmes, perpétuant ainsi des normes et des stéréotypes liés au corps et au sexe (par ex. par une signalétique et un aménagement architectural spécifiques). Les personnes qui se reconnaissent dans ces normes ne doivent pas réfléchir à quelle porter pousser lorsqu’elles utilisent des toilettes publiques. Ce n’est pas le cas en revanche des personnes qui, en raison de leur identité ou expression de genre ou de leurs caractéristiques physiques sexuelles, ne se reconnaissent pas dans ces normes : le risque est grand de se faire insulter, refouler voire menacer. Les sanitaires binaires n’offrent en outre aucune solution pour les personnes non-binaires ou sans catégorisation.

Libre accès sans appartenance de genre

  • La réflexion sur les toilettes neutres soulève aussi la question de la participation de chaque personne à la vie sociale et ne se réduit pas à la seule dimension du genre : le handicap et l’âge (enfants, personnes âgées), par exemple, sont des aspects également touchés. L’accessibilité et la possibilité d’accompagner des personnes aux toilettes doivent donc impérativement être englobées dans cette réflexion.

  • Nous avons conscience que l’identité de genre, l’expression de genre et les caractéristiques physiques sexuelles ne sauraient être établies ni attribuées sur la base de l’apparence. Toute personne doit pouvoir choisir librement quels sanitaires utiliser.

  • Nous communiquons clairement notre position de garantir l’accès aux toilettes à toutes les personnes et nous mettons en œuvre des mesures ciblées en direction du public et des membres de l’équipe pour accompagner cette transformation vers des toilettes non genrées (« All Gender Toilet », par ex. avec une affiche).

  • Nous ne tolérons ni discrimination ni marques de violence d’aucune sorte. Nous assurons une fonction d’interlocuteurs pour les personnes concernées et nous mettons à leur disposition des canaux de signalement. Nous avons aussi développé un plan de sensibilisation. En cas de besoin, nous pouvons intervenir.

  • Nous savons que les toilettes sont aussi utilisées comme un lieu de refuge, pour se mettre à l’abri. En adoptant des mesures supplémentaires spécifiques (espace sûr où se réfugier, aide sur place), nous répondons à ce besoin.

  • Nous n’employons pas de signalétique stéréotypée pour indiquer les toilettes. Il suffit bien souvent d’indiquer le nombre de WC ou d’urinoirs ou les barrières d’ordre architectural. Il est possible de préciser ces informations avec l’indication « Toilettes non genrées » (ou « All Gender Toilet » si vous préférez une signalétique en anglais).

  • Dans un souci d’accessibilité, nous installons des barres d’appui dans les sanitaires. L’installation de miroirs et de lavabos à des hauteurs différentes permet aussi de tenir compte de besoins différents. Un bon éclairage et l’emploi de couleurs en contraste pour les poignées/patères et les barres d’appui facilitent aussi l’utilisation des WC.

  • Nous installons des produits d’hygiène personnelle (par ex. serviettes hygiéniques, tampons, lingettes humides) et des conteneurs spécifiques dans chaque WC.

  • Nous veillons à garantir l’accès à toutes les personnes aux tables à langer.

  • Idéalement, nous mettons à disposition plusieurs cabines WC accessibles, équipées d’un lavabo et disposant d’un bon éclairage et de suffisamment d’espace et de surfaces pour y poser ses effets personnels.

  • Lors de nouvelles constructions, nous recherchons le dialogue avec des spécialistes et les réseaux spécialisés, comme l’association suisse des personnes trans « Transgender Network Switzerland » (TGNS) et le Service Culture inclusive.

Dreieck das nach oben zeigt HAUT DE PAGE